Climat: «nous allons vivre beaucoup plus d'événements extrêmes»

Climatologue et directrice de recherche à l'IRD, l'Institut de recherche pour le développement, Françoise Vimeux répond aux questions de RFI sur l'actuelle vague de chaleur qui écrase la France et l'Europe du Sud.

Alors que Nantes et l'ouest de la France ont enregistré des records de chaleur historiques lundi 18 juillet et qu'un gigantesque incendie dévaste la Gironde, Françoise Vimeux, climatologue à l'IRD, nous explique le fonctionnement du phénomène climatique que nous vivons en ce moment.

RFI : la France suffoque, l'alerte rouge canicule a été levée par météo France mais la chaleur se déplace lentement vers l'Est. 73 départements sont toujours placés en vigilance orange. Comment explique-t-on le phénomène climatique que nous vivons en ce moment ?

Françoise Vimeux, climatologue à l'IRD : C’est une canicule, qui découle d’une situation météorologique assez classique, avec un anticyclone positionné sur la France, qui vient en quelque sorte appuyer sur les basses couches de l’atmosphère et les réchauffer. Nous avons aussi de l’air qui remonte du Sahara à cause d’une petite dépression placée au large de la péninsule ibérique.

Vagues de chaleur en Europe, sécheresses et incendies en Amérique du Nord et en Australie... Ces épisodes sont-ils amenés à s'étendre partout dans le monde ?

Ces événements extrêmes risquent-ils de devenir la norme dans le futur ?


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles