Climat : en 2021, des catastrophes toujours plus coûteuses, selon une ONG

·2 min de lecture

Ce classement économique sur-représente les catastrophes survenues dans les pays riches, aux infrastructures plus développées et mieux assurées, mais l'ONG Christian Aid rappelle que "certains des événements météo extrêmes les plus dévastateurs de 2021 ont frappé des pays pauvres, qui ont peu contribué aux causes du changement climatique".

Les dix catastrophes météo les plus coûteuses de 2021 ont dépassé 170 milliards de dollars de dommages au total, chiffre en augmentation sur 2020 et qui reflète l'impact grandissant du réchauffement climatique, selon une ONG britannique. Ces 10 catastrophes ont également fait au moins 1.075 morts et déplacé plus de 1,3 million de personnes, selon le rapport annuel de Christian Aid publié le 27 décembre.

Des coûts réels plus élevés

L'an dernier, le montant des dommages économiques des 10 événements météo les plus coûteux avait été calculé à près de 150 milliards de dollars par l'ONG, qui souligne que la plupart des évaluations "sont basées uniquement sur les dommages assurés, ce qui laisse supposer des coûts réels encore plus élevés".

Ce classement économique sur-représente les catastrophes survenues dans les pays riches, aux infrastructures plus développées et mieux assurées, mais l'ONG rappelle que "certains des événements météo extrêmes les plus dévastateurs de 2021 ont frappé des pays pauvres, qui ont peu contribué aux causes du changement climatique" et où la plupart des dommages ne sont pas assurés.

Au Soudan du Sud, des inondations dont le coût économique n'a pu être évalué ont ainsi affecté quelque 800.000 personnes, rappelle par exemple Christian Aid. La catastrophe la plus coûteuse a été la tempête Ida (fin août/début septembre), qui avait notamment entraîné des inondations à New York, avec 65 milliards de dollars de coûts économiques estimés.

Inondations à Rech en Rhénanie-Palatinat, dans l'ouest de l'Allemagne, le 21 juillet 2021 (AFP - CHRISTOF STACHE)
Inondations à Rech en Rhénanie-Palatinat, dans l'ouest de l'Allemagne, le 21 juillet 2021 (AFP - CHRISTOF STACHE)

Inondations à Rech en Rhénanie-Palatinat, dans l'ouest de l'Allemagne, le 21 juillet 2021 (AFP - CHRISTOF STACHE)

Viennent ensuite les inondations de juillet en Allemagne, en Belgique et dans les pays voisins, avec 43 milliards de dollars de pertes, puis la tempête hivernale Uri aux Etats-Unis, avec une vague de froid jusqu'au Texas, qui a notamment touché le réseau électrique et fait 23 milliards de dégâts. Une quatrième catastrophe dépasse les 10 milliards de dollars de dommages, les inondations dans la province du[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles