Climat : les étudiants dans la rue pour mettre la pression sur les dirigeants

·1 min de lecture

A deux jours des élections législatives en Allemagne, les mouvements écologistes étudiants sont bien décidés à mettre la pression sur les dirigeants. Des milliers de personnes menées par Greta Thunberg manifestent ce vendredi à Berlin, Paris mais aussi Montréal. Les jeunes espèrent bien attirer l'attention des dirigeants sur le changement climatique en amont de la COP 26 de Glasgow.

>> LIRE AUSSI - Climat : la prise de conscience des Etats-Unis à quelques mois de la COP26

Urgence à agir

Le principal message mis en avant par le mouvement "Fridays For Future" est l'urgence d'agir pour le climat. C'est la principale revendication que l'on entend dans les grèves étudiantes que le mouvement organise. Les jeunes ont également gagné pour la première fois l'occasion de porter des revendications auprès de l'ONU. Lundi, ils seront 400 à Milan pour préparer la COP 26 qui se tiendra en Ecosse du 1er au 12 novembre.

Parmi eux, Nathan Méténier, 22 ans. Depuis l'année dernière, cet étudiant français est l'un des sept jeunes conseillers climat du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. "En 2050, on aura 50 ans et le monde qui se dessine à nous sans action, forcément, c'est un monde terrifiant. L'idée, c'est de réfléchir à ces enjeux de climat pendant deux jours. La dernière journée sera consacrée à un dialogue de haut niveau avec des décideurs politiques comme le premier ministre du Royaume-Uni ou de l'Italie", explique-t-il.

>> LIRE AUSSI - Allemagne : six question...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles