Les clients d'Algérie Ferries fatigués par les files d'attentes interminables

En France, ruée des ferries vers l’Algérie. Depuis lundi, des billets sont en vente pour rallier le pays par bateau. Une nouvelle attendue depuis longtemps par les membres de la diaspora algérienne qui espèrent rentrer pendant les vacances d’été. De longues queues se forment devant les boutiques qui vendent le précieux sésame un peu partout en France, et notamment à Marseille.

Avec notre correspondant à Marseille, Yoram Melloul

Comme une trentaine de personnes, Myriam patiente devant les locaux fermés d’Algérie Ferries. « On est là, moi personnellement, depuis 7h30. Il y en a qui sont arrivés plus tôt, il y en a qui ont dormi ici, raconte-t-elle. On attend et on nous dit que ça ne va peut-être pas ouvrir. »

Originaire de Corse, elle n’a pas pu acheter de billet à distance pour ses parents : « Par téléphone, ils ne répondent pas. Par internet, le site est saturé. J’ai fait un mail, on ne m’a pas répondu. Donc, j’ai pris l’avion et je suis venue. Je me sens maltraitée parce qu’on essaie de faire les choses à peu près correctement. On nous a dit de faire des listes, avec des numéros, avec des noms. On attend et en fait, rien ne se passe. Je n’ai pas mangé depuis ce matin, j’ai les cheveux en l’air [rires]. Franchement, c’est épuisant, juste pour un billet ».

Intervention de la police

►À écouter aussi : Soulagement avec la reprise des liaisons maritimes entre l'Algérie et la France


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles