Clem (TF1) - Carole Richert : "À 50 ans une femme peut être désirable"

·1 min de lecture

Plus que jamais, la comédienne insuffle énergie et drôlerie à Marie-France, ex-belle-mère de Clem (Lucie Lucas), qui se retrouve bouleversée dans sa vie de femme…

Votre personnage aborde une période délicate de sa vie : la ménopause, un thème rarement abordé dans ce type de fiction familiale. Avez-vous été surprise par ce scénario ?

Carole Richert : Pas étonnée, plutôt contente que l’on puisse traiter ce sujet. On pourrait même aller plus loin, pour montrer à quel point cela peut vous chambouler. C’est un deuil, pour une femme, de prendre conscience qu’elle ne pourra plus jamais enfanter. À côté de ça, on réalise qu’il y a encore plein de choses à faire. Marie-France va ainsi trouver un regain d’énergie, réveillée par une espèce de décharge électrique l’amenant à prendre rendez-vous avec elle-même, pour aller de l’avant. 

Ce ne sera pas sans engendrer quelques tensions avec Michel, son mari (Jean Dell)…

En effet, c’est comme si la ménopause s’était déplacée de Marie-France à Michel… L’attitude de sa femme lui fait perdre confiance en lui, il pense qu’il ne lui plaît plus. Pourtant, ce n’est pas le cas. Elle a juste besoin de se réinventer. 

À lire également

Clem (TF1) Loup-Denis Elion : "Pour notre scène d'amour Lucie devait être nue, et je devais rester en caleçon..."

La vie de Marie-France bascule, car elle devient aussi arr...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi