Claude Chirac vient en aide au restaurant préféré de son père

Comme tous les restaurants, frappés par la crise, Le Père Claude, qui était la cantine de Jacques Chirac, est fermé depuis le 15 mars, jour du début du confinement. Jusqu'à tout récemment, l'activité de l'établissement était à zéro. Mais, selon Le Parisien, le chef Claude Perraudin, a décidé de reprendre le chemin de ses cuisines en proposant des plats à emporter, à l'image du gagnant de la saison 3 de Top Chef, Jean Imbert. Depuis mercredi 22 avril, il est donc possible de passer commande par téléphone et d'aller la chercher sur place, dans le XVe arrondissement de Paris (rue de la Motte-Piquet).

Tête de veau sauce gribiche, boudin purée, boeuf bourguignon... Un drive a été installé à l'entrée du Père Claude pour récupérer ces plats traditionnels. Toutes les précautions ont été prises pour éviter la propagation du coronavirus. Les temps sont durs pour tout le monde et reprendre le travail était indispensable pour Claude Perraudin, habitué à "travailler sept jours sur sept". L'ami des stars a longtemps reçu Jacques Chirac "deux à trois fois par semaine", notamment pour déguster "des escargots et de la tête de veau", mais "pas tout le temps car il en avait marre parfois, tout le monde lui en cuisinait !", avait-il confié à la mort de l'ancien chef d'Etat en septembre dernier.

Selon Le Parisien, le restaurant a reçu le soutien de Claude Chirac, la fille de l'ancien président : dès mercredi, cette habituée des lieux "n'a pas manqué de commander le plat préféré de son père, un bourguignon

Retrouvez cet article sur GALA

Coronavirus : pourquoi l'ancienne ministre Dominique Voynet reprend du service
Mariage de Kate Middleton et William : ce que le marié et son frère Harry ont tenté de cacher
T'es un tueur" : Jean-Marie Bigard apporte son soutien à Jean-Pierre Pernaut après son coup de gueule
Mike Brant : ce douloureux secret de famille qui l'a profondément marqué
Pourquoi le prince Harry aurait dû revenir à Londres ce week-end