Claude Chirac : "Dès la 1ère seconde, elle a compté intensément", la belle déclaration de son mari

·1 min de lecture

Jacques Chirac n'aimait vraisemblablement pas mêler le travail et les histoires de cœur. À son plus grand désespoir, son ancien secrétaire général de 2005 à 2007 est devenu son gendre. Frédéric Salat-Baroux a en effet épousé sa fille cadette, Claude, le 11 février 2011. Dans les colonnes du Figaro, paru en kiosque ce samedi 30 janvier, l’ancien haut fonctionnaire et avocat français s’est souvenu de la première fois où il a posé les yeux sur elle. Peu importe la situation dans laquelle il aurait rencontré Claude Chirac, leur relation semblait écrite : “Dès la première seconde, elle a compté intensément.”

Si Claude Chirac n’était pas l’enfant de l’ancien président de la République - pour qui il a travaillé avant d’être évincé à l’arrivée de Nicolas Sarkozy - Frédéric Salat-Baroux aurait peut-être été accepté par sa belle-famille. Dans son ouvrage Les Chirac, les secrets du clan, publié en 2015 aux éditions Robert Laffont, la journaliste Béatrice Gurrey a raconté combien Jacques Chirac voyait leur union d’un très mauvais œil : “Frédéric Salat-Baroux s'est plaint que son futur beau-père lui battait froid.” Comme nous vous le rapportions en octobre 2019, le gendre de l’ancien chef de l’État a même été évincé de sa propre photo de mariage, qui figurait en Une de Paris Match.

Jacques Chirac n’aurait pas été le seul à désapprouver cet amour. Son épouse Bernadette aurait sans doute désiré avoir un autre gendre. C’est, en tout cas, ce qu’a découvert Béatrice Gurrey alors qu’elle enquêtait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Meghan Markle snobe la famille royale ? Harry bientôt de retour à Londres mais sans elle
Emmanuel Macron "ne veut pas céder à la panique" : un intime se confie
Anne Sinclair : sa leçon de dignité
Jean Castex : cette façon d’enlever son masque qui a surpris les internautes…
Rania de Jordanie, reine malgré elle : ce coup de théâtre qui lui a offert la couronne