Claude Brasseur : « C'est bien, de temps en temps, de flirter avec le diable »

Par Florent Barraco
·1 min de lecture
Claude Brasseur, invité de Thierry Ardisson.
Claude Brasseur, invité de Thierry Ardisson.

Il était le dernier de la bande. Une bande qui a enchanté le cinéma français et marqué plusieurs générations de spectateurs. Un éléphant, ça trompe énormément et Nous irons tous au paradis ont fait rire des millions de Français. Après Jean Rochefort et Victor Lanoux, Jean-Loup Dabadie (scénariste des deux films), Guy Bedos et Claude Brasseur ont quitté la scène. L'acteur est mort ce mardi à l'âge de 84 ans. En octobre 1987, l'acteur qui a interprété Vidocq à la télévision, le père de Vic dans La Boum et Jacky dans la série des films Camping était l'invité de Thierry Ardisson dans l'émission Bains de minuit ? émission disponible sur la chaîne INA ArdiTube. Claude Brasseur évoquait son état d'esprit et sa manière de vivre.

« J'aime bien rouler à fond la caisse dans la vie. Je peux dire une autre chose : je fais une grande différence entre les alcoolos et les ivrognes. Je ne suis pas un alcoolique [?]. Je n'aime pas l'alcool mais de temps en temps j'aime bien l'ivresse et j'ai besoin de flirter avec le diable », explique-t-il alors que Thierry Ardisson le titille sur son amour des boîtes.

Il n?y a que des clowns dans ma famille depuis 1820.

Fils de Pierre Brasseur (« Il n'y a que des clowns dans ma famille depuis 1820 »), le mythique comédien de théâtre, l'acteur revient sur les différences avec son paternel. Comment se situe-t-il face à lui, face à sa carrière ? « Je n'ai pas à me plaindre. Mon père a fait des navets, moi aussi. Il a tourné avec Prévert, j'ai e [...] Lire la suite