Classement de sortie, scolarité : l'ENA annonce une « réforme très importante »

Source AFP
·1 min de lecture
Emmanuel Macron avait dit vouloir supprimer la prestigieuse école dans la foulée de la crise des Gilets jaunes en 2019. 
Emmanuel Macron avait dit vouloir supprimer la prestigieuse école dans la foulée de la crise des Gilets jaunes en 2019.

L'ENA commence sa mue. La prestigieuse école, qu'Emmanuel Macron avait dit vouloir supprimer dans la foulée de la crise des Gilets jaunes en 2019, a entamé une profonde réforme pour que ses élèves bénéficient d'une formation davantage pratique et plus proche du terrain, a annoncé l'établissement jeudi.

« On fait une réforme très importante de la scolarité à l'ENA, et une réforme du classement de sortie », a déclaré à l'Agence France-Presse le directeur de l'École nationale d'administration (ENA), Patrick Gérard. Un arrêté publié au Journal officiel a entériné ces changements. Le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques a tenu à préciser auprès de l'Agence France-Presse qu'il s'agissait « d'ajustements du contenu de la scolarité de l'ENA qui ne constituent pas en soi la réforme d'ensemble qui sera annoncée en 2021 par le gouvernement ».

Des stages plus tournés vers les PME

L'un des principaux aspects concerne le stage en entreprise que doivent effectuer les élèves. « Le stage était jusqu'à présent réalisé dans une grande entreprise, comme Havas, LVMH ou Aéroports de Paris par exemple. Mais à partir de cette année, on généralise le stage en PME, parce qu'on pense que c'est bien qu'ils aillent voir concrètement ce qu'est une PME, comment ça fonctionne, et qu'ils se rendent compte des obligations que l'État, par ses normes, impose aux PME », a souligné Patrick Gérard.

Lire aussi Les élites, une passion française

Les réformes de l'ENA vont entrer e [...] Lire la suite