Clap de fin des remises carburant : dans les stations essence, «on en profite encore un peu»

© Justine Bonnery / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cette fois, c'est fini. La remise gouvernementale sur les carburants prend fin ce samedi 31 décembre. D'abord de 30 centimes, puis passé à 10 centimes d'euros par litre d'essence à la mi-novembre, le dispositif sera remplacé par un chèque carburant. Alors, dans les stations-service, les automobilistes sont nombreux à anticiper la hausse des prix.

C'est le cas de Martine, pistolet à la main. "On en profite encore un peu des quelques centimes d'économies que l'on peut faire", ironise-t-elle au micro d'Europe 1. "Cette hausse, ça va me perturber un peu dans le budget, c'est sûr. Ça va faire entre huit et 10 euros en plus par mois dans mon budget carburant", regrette-t-elle.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Fin de la ristourne aussi chez Total

Une petite hausse, qui vient s'ajouter à toutes les autres, plombant ainsi le pouvoir d'achat des Français . Et pas question de compter sur le géant pétrolier TotalEnergies pour gagner quelques centimes. Le Français proposait, en plus de la ristourne du gouvernement, sa propre remise, d'abord de 30 centimes, puis de 10 centimes depuis la mi-novembre.

Mais dès le premier janvier, cette ristourne appartiendra aussi au passé. "Je me déplace moins, et maintenant, j'évite les stations les plus chères même si elles sont proches de chez moi", explique Michel, qui fait le plein de sa voiture dans une des stations du pétrolier français.

Vers de nouvelles augmentations du carburant début 2023 ?

Mais si la ristourne prend f...


Lire la suite sur Europe1