Claire Loupiac, veuve d'un urgentiste mort du Covid-19, a porté plainte contre X

·1 min de lecture

L'épouse d'un médecin urgentiste de l'hôpital de Lons-le-Saunier, le docteur Éric Loupiac, décédé du Covid-19 en avril, a porté plainte contre X pour "homicide involontaire" et "mise en danger de la vie d'autrui". "Une enquête préliminaire sera ouverte dans les jours qui viennent", a déclaré mardi à l'AFP le procureur de la République de Lons-le-Saunier, Lionel Pascal, destinataire lundi de la plainte de Claire Loupiac. Cette veuve explique sur Europe 1 vouloir porter plainte pour que les dysfonctionnements signalés en vain par son mari ne se reproduisent plus.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 4 août

"Mon mari a travaillé dans un hôpital non préparé. Il savait quand il a pris sa garde qu'il courait un risque", accuse Claire Loupiac, dont le mari Éric avait pointé à plusieurs reprises le manque de préparation des hôpitaux français face à la crise du coronavirus. "On n'a pas suivi ses recommandations", dénonce-t-elle, trois mois et demi après la mort de son époux, qui était délégué de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) dans le Jura.

Des recommandations "pas suivies"

Dans le détail, Claire Loupiac reproche "un manque de précaution au niveau de l'hôpital, un manque de masques, dont les FFP2, un manque de tests et une mauvaise préparation de l'hôpital avec un tri des malades à l'intérieur de l'établissement" au lieu d'un tri à l'extérieur. "Toutes ces recommandations préventives, mon mari les avait faites auprès de la...


Lire la suite sur Europe1