Claire Keim inquiète : pourquoi elle craint pour ses photos intimes

·1 min de lecture

Le 14 juin prochain, M6 diffusera le téléfilm Harcelés, avec Claire Keim. Le programme raconte l'histoire d'une mère de famille qui est harcelée sur le net, et fort heureusement, la compagne de Bixente Lizarazu n'a pas été confrontée à une telle situation. Dans les colonnes de Télé Star, en kiosques ce lundi 7 juin, l'actrice et chanteuse a révélé avoir "fait l’expérience des haters comme tout le monde". Claire Keim le regrette, par ailleurs. "Aujourd’hui, quoique vous postiez sur les réseaux sociaux, vous trouverez toujours quelqu’un qui n’est pas d’accord avec vous," raconte-t-elle à nos confrères.

En tant que personnalité publique, Claire Keim ne peut pas cacher qu'elle plus que quiconque confrontée au cyberharcèlement, mais elle pense ses moindres faits et gestes pour que cela n'arrive pas. "J’ai toujours su que la moindre photo intime que je pouvais poster sur les réseaux partait dans l’univers en moins d’une seconde. Et que, même si je l’efface, elle ne disparaîtra jamais," explique-t-elle. Et de lister ces choses qu'elle fait pour se protéger : "Je change mes mots de passe fréquemment. J’essaye d’avoir un peu de bon sens mais on ne peut pas penser à tout ! Du coup, c’est un peu dommage mais on est obligé de se censurer."

La mère d'Uhaina a expliqué à Télé Star qu'elle avait été victime d’une usurpation d’identité il y a quelques années. "Malheureusement, la police était totalement impuissante," s'est-elle désolée. Et de poursuivre : "Mais harcelée, non. A part quelques ‘relous’ (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Lilibet Diana : quelle éducation pour la fille de Meghan et Harry ?
Angelina Jolie réconfortée par ses enfants après son revers contre Brad Pitt
Laeticia Hallyday en deuil : elle ressent "un vide abyssal" depuis la mort de Johnny
Emmanuel Macron giflé : quand Brigitte évoquait ses craintes
Un « ego surdimensionné » : Julien Odoul décrié par ses amis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles