Claire Keim, Année Zéro (M6) : "Je ne veux rien changer, pas même les choses qui m’ont fait souffrir"

P. WARRIN / MERLINPRODUCTION / M6

Quel élément vous a donné envie de jouer Anna, qui, en voyageant dans le temps, tente de sauver son mari ?

Claire Keim : Je ne sais jamais vraiment pourquoi j’accepte un projet. C’est très instinctif. Je comprends ce qui a résonné en moi au fur et à mesure que j’en parle après le tournage. Là, j’ai trouvé le scénario original et audacieux. J’ai aussi aimé le côté choral de la série, avec toutes ces histoires bouleversées par cet événement hallucinant. J’aimais beaucoup Anna, même si j’ai eu du mal à la cerner au départ. Elle me semblait digne, mais un peu froide, loin de ce que je suis dans la vie.

Qu’apporte le côté fantastique à cette série ?

C’est un support merveilleux pour aller au fond de l’être humain. Le fantastique provoque de telles émotions exponentielles ! L’un des premiers films que j’ai pu voir au cinéma était Dark Crystal (de Jim Henson et Frank Oz, sorti en 1982, ndlr), une oeuvre très spéciale, avec des marionnettes. Mais elle m’a procuré des sensations folles…

À lire également

Claire Keim (Enquête à coeur ouvert) : "Personne ne souhaite avoir un jour à donner ses organes, la série a le mérite de semer de petites graines...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi