Pour Claire Foy, la maternité représente une pression constante

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'actrice de "The Crown" revient également sur l'importance de la représentation des mères et des épouses à l'écran.

PARENTS - Être parent n’est pas une mince affaire. S’assurer du bien-être des enfants, de leur éducation et de la préparation des repas... la parentalité peut représenter une pression constante. Et pour Claire Foy, l’actrice incarnant la reine Élisabeth II dans la série Netflix, The Crown, il est important de donner aux mères et aux épouses “une voix”. 

Âgée de 37 ans, l’actrice a reçu le prix de l’actrice 2021 lors de la cérémonie des femmes de l’année d’Harper’s Bazaar. Dans une interview accordée le 1er novembre à ce média, elle évoque la charge mentale que peut représenter la maternité. “Il y a cette pression d’être constamment la mère amusante qui fait des gâteaux, d’être comme un intermédiaire qui communique l’amour, la nourriture et le divertissement”. 

Représenter les mères de famille

Elle-même mère d’une fille de 6 ans, Ivy Rose, Claire Foy évoque aussi de sa volonté d’accepter des rôles de mères et d’épouses pour montrer qu’il est crucial qu’elles soient représentées. Pour celle qui a aussi joué le rôle de l’épouse de Neil Armstrong dans The First Man: Le Premier Homme sur la Lune, refuser ce genre de rôle consisterait en effet à “sous-estimer le fait que des femmes ont été, depuis des siècles, des épouses et des mères, et le sont toujours. Ce serait renier l’histoire de ce que représente le fait d’être une femme”. Peu importe le rôle, Claire Foy est intéressée par ce qu’une femme fait, pense et croit. 

Tout en ajoutant qu’une épouse n’est jamais qu’une épouse, l’actrice précise qu’elle veut voir “des femmes qui peuvent voler ou donner des coups de poing aux hommes”. “Je suis toujours ouverte à l’idée de prendre un rôle d’une femme qui soutient, ou qui est l’épouse de quelqu’un, parce que ces femmes existent, et si on peut leur donner une voix, on peut aussi le faire, leur donner des rôles de superhéros, au lieu de toujours penser des rôles d’hommes dans des corps de femmes”, explique-t-elle. 

Prochainement, Claire Foy apparaîtra dans la série de BBC, A Very British Scandal, où elle jouera Marguerite Campbell, la Duchesse d’Argyll, victime, dans les années 60, de “revenge porn”. La série retrace le divorce qui aura fait les choux gras de la presse britannique. “En ce temps, il était difficile de parler de ses émotions. Elle s’est créé un masque. Elle était riche et gâtée par son entourage. Si les téléspectateurs la jugent de la même manière qu’autrefois, nous aurons échoué à la refaire vivre”. 

À voir également sur Le HuffPost: Ce que “Squid Game” dit de la société sud-coréenne

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Chloé Chaudet ("J'ai décidé de ne pas être mère") : "C’est possible de regretter d’être mère"

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles