Clément Beaune sur l’Ukraine : «Il faut ouvrir la négociation pour l'adhésion à l'Union européenne»

Jacques Witt / SIPA

Invité sur France Info, jeudi 16 juin, le ministre délégué chargé de l’Europe est revenu sur le déplacement d’Emmanuel Macron à Kiev, la potentielle adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, mais aussi les élections législatives.

Clément Beaune a expliqué que le déplacement d’Emmanuel Macron à Kiev en présence d’Olaf Scholz et de Mario Draghi est « évidemment un message de soutien », que le monde est « à peu près cent jours après le début de cette guerre » et qu’« il était important de discuter des besoins, du soutien collectif […] C’est d’abord et surtout un témoignage de soutien nécessaire et important. » Il a ajouté : « Notre soutien est très clair, il est massif. Nous avons organisé six trains de sanctions contre la Russie, deux milliards de soutien militaire pour l’Ukraine. Nous disons, même si cela est difficile, que nous n’avons jamais été complaisant avec Vladimir Poutine. C’est lui l’agresseur. »

Le ministre a également déclaré qu’« il y aura un temps de cessez-le-feu et de reconstruction de l’Ukraine. Il faudra également reconstruire une relation avec la Russie, malgré les agressions du passé. Il faudra trouver un chemin pour ne pas être dans un enfermement de l’Histoire. » Même si « nous sommes loin de la paix », il a réitéré son soutien à l’Ukraine.

Clément Beaune a aussi répondu aux attaques d’Alexis Corbière, lequel a critiqué la stratégie du gouvernement en se fendant d’une phrase lapidaire sur CNews (« je ne voudrais pas que le martyr du peuple ukrainien serve à Emmanuel Macron pour des opérations de politique intérieure ») : « Est-ce que, pour une fois, nous pourrions avoir un peu de dignité ? Nous sommes à une semaine d’un sommet européen. C’est un moment important. Il y aura des prises de décisions […] LFI a dit que Poutine devait être un allié de la France, que l’agression russe était du pipeau. »

« La France Insoumise est parfois en dehors des principes républicains » confie Clément Beaune

Le ministre est ensuite revenu(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles