Pour Clément Beaune, «l’extrême-droite accuse les jeunes de quartiers, l’extrême-gauche les policiers»

@Jacques Witt / Sipa Press / SIPA

Le ministre délégué à l’Europe est revenu, lundi 30 mai sur France 2, sur les débordements violents en marge de la finale de la Ligue des Champions, le sommet de l’UE afin d’acter de nouvelles sanctions contre la Russie et la campagne des législatives.

Clément Beaunea débuté l’entretien par une mise au point suite à la gestion catastrophique de la finale de la Ligue des Champions à Saint-Denis : « Il y a des disfonctionnements très sérieux et c’est une situation très grave. J’aimerais que l’on soit responsable pour notre pays et les grands évènements sportifs qui vont arriver. » Pour lui, cela a fait le lit des partis extrêmes : « J’ai entendu dans les minutes qui ont suivi l’extrême-droite avoir son réflexe immédiat d’accuser les jeunes de quartiers, Mélenchon et son « Etat policier ». Les forces de l’ordre ont évité les drames donc il faut aussi rendre hommage au travail qu’elles ont fait. »

Il a ajouté que « la ministre des Sports, dès ce matin, va réunir l’ensemble des acteurs : fédération, l’UEFA, la ville de Saint-Denis, le stade de France, la préfecture de police pour voir ce qu’il s’est passé. » Le ministre, malgré de nombreux témoignages et images, a expliqué ne pas vouloir « rentrer dans le jeu de dire que c’est la faute de tel ou tel. Il y a eu des faux billets, des problèmes d’organisation, une grève des transports. Personne ne sait exactement l’enchaînement des responsabilités. On se garde de jeter de l’huile sur le feu. »

Mélenchon a été en première ligne des critiques : « Il a parlé d’Etat policier, c’est quand même très grave et a tout de suite rejeté la faute sur nos forces de l’ordre qui ont fait un travail exceptionnel pour éviter un drame humain. » Clément Beaune a aussi déclaré que « gouverner, c’est prendre des responsabilités, résoudre des problèmes », martelant, à nouveau, que le gouvernement « ne sai[t] pas dire aujourd’hui qui est responsable de quoi, et dans ces cas, les responsabilités sont partagées. » Il a tenté de rassurer les(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles