Civils tués en Ethiopie: l'ONU évoque de possibles crimes de guerre

Le porte-parole de la Haute-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, explique que celle-ci demande une "enquête indépendante" sur les nombreux civils qui auraient été tués la région du Tigré en Ethiopie, où le pouvoir fédéral a lancé une opération militaire, évoquant de possibles "crimes de guerre".