"Civilisation" d'Orelsan: les fans font crasher Payzen, le site de précommande

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

MUSIQUE - Une folie furieuse. Les pré-commandes du nouvel album d’Orelsan, Civilisation - attendu le 19 novembre prochain et divisé en quinze CD au design différent (un pour chaque chanson comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article) - sont lancées depuis 10h ce vendredi 29 octobre.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le succès est (déjà) au rendez-vous pour l’artiste, qui vient tout juste de sortir sa série documentaire sur Amazon Prime. Ses fans se sont en effet précipités pour se procurer un exemplaire, dont notamment un en particulier, l’édition La Quête, en référence à la seconde chanson du disque. Signée par le rappeur lui-même, cette dernière n’est disponible qu’en 500 exemplaires, de quoi la rendre très précieuse.

Et ça, ses plus fidèles adorateurs en étaient parfaitement conscients en prenant d’assaut les boutiques en ligne. Un véritable raz-de-marée qui a d’ailleurs fait crasher le site de paiement Payzen (qui a pris en charge la vente), pour le plus grand malheur des adeptes de l’artiste. Ces derniers ont partagé leur mécontentement sur les réseaux sociaux comme vous pouvez le voir dans les tweets ci-dessous.

Face à la gronde, Payzen s’est ensuite s’expliqué sur Twitter, demandant tout d’abord aux internautes de “rester civilisés”. Et de rassurer: “Pas d’inquiétude concernant les paiements qui ne débouchent pas sur une commande validée, tout sera régularisé dans la journée”.

Certains des rares chanceux qui ont pu se procurer La Quête, déjà en rupture de stock ce vendredi matin, en ont d’ailleurs profité pour tenter de revendre à prix d’or l’édition limitée, comme l’a repéré le site Interlude.

D’après les informations deVentes Rap, 15.000 des 180.000 exemplaires mis en vente de Civilisation, ont déjà été écoulés en une seule matinée.

En début d’après-midi, Orelsan a confirmé que le site où se passaient les précommandes avait “crashé parce qu’il y avait trop de monde dessus”. “On vous tient au courant, je pense qu’on va pouvoir relancer le site bientôt”, assure l’artiste dans une story partagée sur Instagram.

Il partage aussi un communiqué de la société Difygroup, qui gère la boutique en ligne du rappeur, et dans laquelle elle explique qu’une “affluence soudaine et excessive a causé, malgré toute [leur] vigilance, une interruption de service des serveurs”. “Nous comprenons et mesurons la frustration des dizaines de milliers de fans d’Orelsan”, indique-t-elle assurant que tout est mis en oeuvre pour résoudre l’incident.

À voir également sur Le HuffPost: Angèle présente “Nonante-cinq”, son nouvel album, sur un grand huit

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles