Citroën Xsara Picasso : retour sur le coup de pinceau des chevrons

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Citroën Xsara Picasso : retour sur le coup de pinceau des chevrons
![CDATA[]]
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les monospaces ont la cote à la fin du siècle dernier et cette tendance va se poursuivre jusqu’à la fin des années 2010. En 1996, Renault commercialise le Renault Mégane Scénic et c’est d’emblée un succès. Face à ce tour de force, Citroën ne pouvait pas rester les bras croisés et présente une Xsara pas comme les autres qui sera commercialisée dans les derniers instants du vingtième siècle : le Xsara Picasso, qui découle de l’étude de style Xanae remontant à 1994. Les chevrons ont choisi de lui donner un nom rendant hommage au célèbre peintre Pablo Picasso et quand on connaît les oeuvres de l’artiste espagnol, ce n’est pas anodin.

T’as le look, coco !

Le Xsara Picasso ne ressemble à aucune autre voiture avec ses lignes tout en longueurs. On pourrait difficilement établir une filiation avec la berline du même nom. Sachant que le look prend de plus en plus d’importance auprès des clients souhaitant se procurer un monospace, les formes du Picasso joueront un rôle déterminant dans sa carrière. Mais il présente d’autres nombreux avantages, un coffre très généreux, une habitabilité très honorable et un confort de suspension à toute épreuve. Si la base technique partage de nombreux composants avec d’autres modèles du groupe PSA, l'intérieur est totalement inédit, et présente une planche de épurée, avec un compteur digital au centre et un levier de vitesse surélevé.

Papy fait de la résistance

Le projet, lancé sous Jacques Calvet, peut rendre fier ses créateurs. En plus de 12 ans...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles