Citroën XM : Histoire du flop de la limousine mal-aimée aux chevrons

Citroën XM : Histoire du flop de la limousine mal-aimée aux chevrons
![CDATA[]]

La Citroën XM est présentée au public le 23 mai 1989 après 55 mois d'élaboration sous l'appellation Y30 pour succéder à la Citroën CX. Elle est élue voiture de l'année 1990, 15 ans après la CX. Son dessin, réalisé par le carrossier Bertone, lui confère une excellente aérodynamique pour une limousine (CX de 0,28 pour la XM injection, 0,30 pour la V6).

Du neuf avec du vieux

Elle conserve la suspension hydropneumatique de la CX, à laquelle elle ajoute, dans sa version « Hydractive », deux sphères, une par essieu, pour proposer deux modes d'amortissement : « moelleux » et « sport ». La gestion se fait automatiquement ou manuellement via une commande électronique située à côté du levier de vitesses. La suspension hydraulique lui permet, comme à tous les breaks Citroën précédents, de garder une assiette constante quelle que soit la charge, lui donnant un avantage évident sur ses concurrentes une fois chargée.

https://twitter.com/DougDeMuro/status/1229466058018320384?s=20&t=Yu9KnKSv9HzDaz1i_PVukw

Une mécanique noble

Contrairement à la CX, motorisée exclusivement en 4 cylindres, la XM est proposée avec un moteur V6. Ce V6 à 90° de 3 litres, le PRV, est issu de la collaboration entre Peugeot, Renault et Volvo (à ne pas confondre avec le V6 de la célèbre SM, d'origine Maserati). Il a ensuite été dérivé dans une version à 24 soupapes, offrant une...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles