Citroën C4 : une compacte sur coussins d’huile

Par Yves Maroselli
·1 min de lecture
Disponible au choix en version essence diesel ou électrique, la C4
Disponible au choix en version essence diesel ou électrique, la C4

Verdict chrono

Haute sur pattes, mais élancée avec sa ligne à pavillon fuyant, cette nouvelle Citroën C4 parie sur un confort de suspension de référence et un style original ? mais coûteux sur le plan de la garde au toit arrière ? pour s'imposer dans la catégorie très disputée des berlines compactes. Proposée au choix avec des motorisations essence, diesel ou électrique, la C4 se montre aussi à l'aise en ville que sur route avec le bloc Puretech de 130 ch sous le capot.

Le projet

Il s'agit pour Citroën de revenir au c?ur du segment le plus vendu en Europe, celui des berlines compactes, telles que les Golf, Focus, 308 et Mégane. Objectif atteint avec cette C4 de 4,36 m qui remplace une éphémère C4 Cactus intéressante avec son concept de berline « essentielle », mais trop petite avec ses 4,17 m dus à une plateforme PF1 vieillissante et donc insuffisamment modulable. Sur le plan du style, cette nouvelle C4 fait quelques clins d'?il à son illustre aïeule, la GS de 1970. Un demi-siècle après, elle en reprend le pavillon fuyant pour réduire sa traînée aérodynamique ? lui permettant d'atteindre un Scx réduit de 0,66 m² ? et le regard, dessiné par la très caractéristique forme des optiques et de la calandre.

La technique

La C4 a été développée sur la nouvelle petite plateforme modulaire du groupe PSA baptisée CMP et déjà utilisée par les Peugeot 208 et 2008, mais étirée ici à son maximum avec un empattement de 2,67 m. Comme ses cousines Peugeot, non seulement la Citroë [...] Lire la suite