Pour Citigroup, « la Blockchain n’est pas une menace mais une opportunité »

latribune.fr

Citigroup ne cède pas au « Blockchain bashing » ambiant, la tendance à dénigrer le potentiel de la technologie de stockage et de transmission d'informations née avec le Bitcoin, sur fond de krach des crypto-actifs. La plus internationale des banques américaines, présente dans 90 pays, principalement pour accompagner de grandes entreprises, croit sérieusement au potentiel de la technologie de « chaîne de blocs. » Lors d'une table ronde devant la presse à Londres, ce mardi 4 décembre, le responsable mondial de la stratégie digitale et données de Citi, Steven Holzer, a ainsi expliqué :

« Nous avons exploré plus de 50 cas d'usage à différents stades de maturité, certains iront en production l'année prochaine. Nous avons réalisé une demi-douzaine d'investissements dans des startups de technologies de registre distribué. Là où la Blockchain va se révéler avoir du sens, nous voulons être à l'avant-garde. »

A travers son bras de capital-risque dans la Fintech Citi Ventures, la banque new-yorkaise, qui pèse quelque 145 milliards de dollars à Wall Street, a investi en août 2015 dans Chain Inc, aux côtés du français Orange Digital Ventures, dans R3 auprès d'une quarantaine de grandes institutions financières dont Natixis, BNP Paribas et Société Générale, dans Digital Assets Holdings en janvier 2016 aux côtés, entre autres, de BNP Paribas, JP Morgan et Santander. Il y a deux ans, Citi a mené le tour de table de la plateforme de change londonienne Cobalt DL. En février dernier, la banque a investi aux côtés d'Orange et du Crédit Agricole dans la startup britannique Setl, qui a développé une infrastructure de paiements et règlements permettant aux acteurs de marché d'échanger directement entre eux des actifs ou des liquidités. Cet été, elle a réinvesti dans la new-yorkaise Axoni, qui a levé 32 millions de dollars.

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Comment la Blockchain va digitaliser le commerce international de matières premières
Laurence Parisot nommée présidente de Citigroup en France
Blockchain : la finance, moteur des investissements
Finalement, JP Morgan et Citigroup réfléchissent au Bitcoin