Citer "1984" d'Orwell pour décrire le confinement français, un contresens pour les spécialistes

George Orwell avait-il prévu il y a 70 ans ce qui allait arriver aux Français ? Depuis le début du confinement, il est en tous cas la star des réseaux sociaux. Son livre, "1984" sert d'étendard à ceux qui pensent que le gouvernement va trop loin. Même les hommes politiques, comme Olivier Besancenot, citent volontiers cet ouvrage. Dans 1984, certains éléments ressemblent furieusement au monde d'aujourd'hui : les messages diffusés par les autorités via les écrans, la surveillance, le couvre-feu. Pourtant, l'auteur décrivait surtout la dictature stalinienne de son temps. "Un dévoiement de la pensée de George Orwell" "C'est son modèle. Tout le roman est nourri de ce qu'Orwell savait du régime totalitaire stalinien", assure Philippe Jarkowski, traducteur du célèbre auteur. Pour les spécialistes, utiliser l'écrivain pour dénoncer la "dictature sanitaire" est un non-sens. "On est face à un dévoiement de la pensée de George Orwell parce que cela prospère sur une ignorance crasse de l'histoire, de la politique, et de la réalité du régime dans lequel nous vivons, qui a le mérite d'avoir des contre-pouvoirs, un État de droit, une presse libre et pluraliste", estime Rudy Reichstadt, de Conspiracy Watch.