Corbeil-Essonnes : les violences se poursuivent et inquiètent le gouvernement

·1 min de lecture

Voilà six jours que le quartier des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, est le théâtre d'affrontements entre jeunes et forces de l'ordre. Tout est parti d'une scène d'interpellation filmée et largement diffusée sur les réseaux sociaux jeudi dernier. Sur les images, on peut voir l'arrestation musclée de deux frères, responsables l'un d'un rodéo urbain et l'autre de menaces de mort et violence. Mais c'est le traitement de leur mère, repoussée avec du gaz lacrymogène par un policier alors qu'elle se dirigeait vers l'un de ses fils, qui a déclenché la colère des jeunes des quartiers de la ville.

Un fourgon de police pris pour cible

Après une accalmie dans la nuit de mardi à mercredi, la situation s'est de nouveau tendue mercredi en fin d'après-midi, avec le caillassage d'un fourgon de police, cible de jets de cocktails molotov. Le véhicule effectuait une ronde quand les policiers ont vu un groupe d'une trentaine de personnes postées dans un parc qui se sont précipité sur eux. D'après un délégué de SGP Police, un individu aurait même brandi une arme de poing et tiré dans leur direction.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Les policiers ont tenté de disperser le groupe. Ils ont ouvert la porte latérale du fourgon et lancé des gaz lacrymogène. Au même moment ils ont été la cible de jets de projectiles, et notamment de cocktails molotov, comme on peut le voir sur une vidéo amateur. L'un des engins explosifs a claqué sur le capot du véhicule, sans prendre, et aucun b...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles