Cisjordanie : quatre Palestiniens tués dans un raid militaire israélien à Jénine

© Jaafar Ashtiye, AFP

Quatre Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens jeudi à Jénine, ville palestinienne du nord de la Cisjordanie occupée, selon le ministère de la Santé palestinien.

Nouvelles violences en Cisjordanie. Quatre Palestiniens, dont un adolescent, ont été tués jeudi 16 mars par des tirs israéliens à Jénine, ville palestinienne du nord de la Cisjordanie occupée, où l'armée israélienne est entrée dans l'après-midi, selon le ministère de la Santé palestinien.

Vingt-trois personnes blessées ont également été hospitalisées, dont cinq dans un état grave, a indiqué le ministère. Il a identifié les quatre morts comme s'appelant Omar Awadin, 16 ans, Nidal Khazim, 28 ans, Youssef Chrim, 29 ans et Louay Sghir, 37 ans.

Un "crime" qui ne "restera pas sans réponse"

"Les forces de sécurité [israéliennes] sont en opération en ce moment dans le camp [de réfugiés palestiniens] de Jénine", a indiqué l'armée dans un communiqué, sans plus de précisions.

Ce nouveau drame survient alors que le conflit israélo-palestinien semble aspiré dans une spirale inextricable de violence, notamment depuis l'entrée en fonctions fin décembre d'un des gouvernements les plus à droite de l'histoire d'Israël, sous la conduite du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le nord de la Cisjordanie, bastion de groupes armés où l'armée israélienne multiplie les opérations depuis bientôt un an, concentre les violences.

Le Hamas, mouvement islamiste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza, a promis jeudi que le "crime" commis à Jénine ne "restera pas sans réponse".

Autre groupe armé palestinien, le Jihad islamique a assuré qu'Israël "paiera le prix de ces crimes".

Près de 100 morts depuis le début de l'année

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Trois Palestiniens tués par les forces israéliennes en Cisjordanie occupée
Trois Palestiniens armés abattus par des soldats israéliens près de Naplouse
Israël : trois blessés par balles à Tel-Aviv, l'auteur de l'attaque abattu par la police