Cisjordanie occupée: quatre Palestiniens tués et un regain de tension

La tension monte en Cisjordanie où l'armée israélienne multiplie les opérations. Quatre Palestiniens ont été tués, ces deux derniers jours, dans les territoires occupés où l'armée israélienne a également détruit des maisons.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Officiellement, l’armée israélienne mène « des opérations antiterroristes » en Cisjordanie occupée. Ce terme est utilisé par l’État hébreu pour qualifier sa lutte contre la résistance palestinienne. Depuis plusieurs semaines, les forces d’occupation israélienne multiplient les interventions à la suite d’une série d’attaques contre des civils en Israël, certaines perpétrées par des Palestiniens.

À chaque incursion de l’armée d’occupation dans une localité palestinienne, les soldats israéliens essuient des jets de pierres et de cocktails Molotov. Face à cela, l’armée reconnaît répliquer « à balles réelles ». Trois Palestiniens ont été tués lors de ces affrontements. La quatrième victime de cette semaine est une journaliste palestinienne. Elle a été tuée d’une balle dans le cœur, selon les services de santé palestiniens. Elle est accusée d’avoir voulu mener une attaque au couteau contre des soldats israéliens.

En parallèle, l’armée israélienne a procédé à l’expulsion de quatre familles palestiniennes originaires du sud d’Hébron : 21 personnes, dont 9 enfants, ont ainsi perdu leur maison. Au total, dans cette région de Cisjordanie occupée, 1 000 Palestiniens risquent un déplacement forcé. L’État hébreu a désigné leurs terres zone d’entraînement pour son armée.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles