Cisjordanie, Arabie saoudite, Ukraine, Canada : les informations de la nuit

JAAFAR ASHTIYEH / AFP

Cisjordanie : quatre Palestiniens tués en deux jours dans des incidents. Trois d’entre eux sont morts entre mercredi soir et jeudi soir lors d’opérations de l’armée israélienne dans ce territoire, occupé depuis 1967 par l’État hébreu. Mercredi matin, une quatrième personne a été abattue, une Palestinienne qui, selon l’armée israélienne, s’approchait avec un couteau d’un soldat, près du camp de réfugiés palestiniens d’Al-Aroub, non loin d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie. “Les tensions sont montées d’un cran entre Israël et les Palestiniens ces derniers mois”, rappelle le Times of Israel. “Une vague meurtrière d’attaques terroristes dans les villes israéliennes a coûté la vie à 19 personnes depuis le 22 mars” et “l’armée israélienne a intensifié ses activités en Cisjordanie pour tenter de réprimer la spirale de la violence”, note le site israélien. Au moins “30 Palestiniens ont été tués au cours de la même période, selon des responsables de la santé palestiniens”, précise le Times of Israel.

Biden va rencontrer le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, malgré sa promesse de traiter Riyad en “paria”. Le président américain se rendra d’ici la fin du mois en Arabie saoudite, ont rapporté jeudi des médias américains. Avant son élection, Joe Biden avait pourtant annoncé qu’il ne s’adresserait pas au dirigeant controversé après l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Cette décision survient alors que l’Opep +, cartel des pays exportateurs de pétrole mené par Riyad, a décidé jeudi de doper sa production après des mois d’attentisme malgré l’envolée des prix, répondant ainsi aux appels des Occidentaux. Le voyage de Biden en Arabie saoudite “suggère que (le président américain) a décidé de donner la priorité à la nécessité de faire baisser les prix du pétrole […] au détriment de sa prise de position sur le respect des droits de l’homme”, note The Guardian.

Après trois mois de combats, la Russie contrôle 20 % du territoire ukrainien, selon Kiev. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a affirmé jeudi que les forces russes contrôlaient près de 125 000 kilomètres carrés du territoire. Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a de son côté estimé, après une rencontre avec le président Biden à Washington, que les pays occidentaux devaient se préparer à “une guerre d’usure” sur le “long terme”. Alors que Washington a annoncé mardi qu’il allait envoyer à l’Ukraine quatre lance-roquettes multiples montés sur des blindés légers, Kiev continue de faire pression sur l’administration américaine pour qu’elle lui fournisse des missiles à plus longue portée. “Nous ne leur donnons toujours pas ce qu’ils veulent”, a confié un responsable de l’administration Biden au magazine Foreign Policy.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles