Publicité

Cisjordanie: à Hébron, «qui va me protéger face aux soldats israéliens et aux colons?»

C'est le laboratoire le plus brutal de l'occupation israélienne. Et la seule ville « colonisée de l'intérieur ». À Hébron, cité la plus peuplée de Cisjordanie, coupée en deux, les Palestiniens disent vivre « en cage ». Si cette réalité dure depuis des années, elle s'est accrue depuis le 7 octobre 2023. Reportage de notre correspondante dans les Territoires palestiniens.

Avec notre envoyée spéciale de retour d'Hébron, Alice Froussard

Depuis sa maison, Issa Amro a une vue imprenable sur Hébron. Et sur les oliviers. Mais tout autour de la terrasse de ce Palestinien, défenseur des droits de l'homme, un grillage…

Regarde comment je me suis barricadé ici. Je me suis mis en cage. Pour me protéger avec cette barrière. Me protéger des attaques des colons.

Les attaques de colons, mais aussi des soldats israéliens. Depuis le 7 octobre dernier, le nombre de postes militaires a quasi doublé dans cette partie de la ville. Ils se sont installés sur le toit des maisons, « sur celui de mes voisins », précise Issa.

Et les soldats sont présents à chaque coin de rue, « encore plus agressifs qu'avant », poursuit-il : « Je ne me sens pas en sécurité quand je marche. J'ai l'impression qu'à chaque pas, je pourrais me prendre une balle. C'est à ce niveau. »

Les soldats pourraient me tirer dessus, sans explication. Ils ont tué de nombreux Palestiniens innocents, sans aucune raison. Et personne ne s'est soucié de ces Palestiniens. Qui va me protéger face aux soldats israéliens et face aux colons armés ? Personne.


Lire la suite sur RFI