"La circulation du Sars-CoV-2 augmente en France" : ce qu'il faut retenir du dernier bulletin de Santé publique France

franceinfo
·2 min de lecture

A l'exception de la Mayenne, de Mayotte et de la Guyane, la circulation du coronavirus reste faible, mais en augmentation par rapport à la semaine précédente.

La crainte d'une seconde vague de l'épidémie reste bien présente. Vendredi 10 juillet, un nouveau bulletin de Santé publique France fait état d'une accélération de la circulation du Covid-19. Mais l'agence précise toutefois que cette circulation virale reste "à bas niveau". Voici ce qu'il faut retenir de cette note, qui appelle à la vigilance.

Un taux de reproduction effectif supérieur à 1

La note de Santé publique France fait état d'une "nouvelle tendance à l’augmentation de la circulation du virus Sars-CoV-2" dans le pays, à l'exception de la Mayenne, de la Guyane et de Mayotte, qui font l'objet de mesures particulières. Du 29 juin au 5 juillet, "le nombre de cas confirmés, le taux d’incidence et le nombre d’actes SOS médecins pour suspicion de Covid-19 sont en augmentation en comparaison à la semaine précédente", indique SPF, qui relève une augmentation de 14% du nombre hebdomadaire de cas confirmés par rapport à la semaine précédente. Le taux de reproduction effectif (R effectif) en France métropolitaine est donc désormais "supérieur à 1".

"Ces résultats sont en faveur d’une tendance à l’augmentation de la circulation du virus en France métropolitaine", conclut l'agence, qui précise que "les nombres de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19, les nombres d’hospitalisations et nombres d’admission en réanimation, qui sont des indicateurs plus tardifs, continuent, en revanche, de montrer des tendances à la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi