"La circulation de l'eau n'a pas lieu de la même façon" : les océans manquent d'oxygène à cause du réchauffement climatique

franceinfo

Entre 1960 et 2010, le taux d'oxygène dans les mers et océans du globe a diminué en moyenne de 1 à 2%, selon la dernière étude de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), présentée samedi 7 décembre, alors que se tient la COP25 sur le climat à Madrid.

Cette estimation est une moyenne, ce qui signifie que certains endroits de la planète sont bien plus touchés que d'autres : "le Pacifique-Est, de la Californie jusqu'au Chili, mais cela existe aussi dans l'Afrique, plutôt du sud et puis maintenant on commence à avoir arriver ça autour de l'Inde, dans l'océan Indien", explique Françoise Gaill, chercheuse émérite au CNRS, spécialiste des océans.

Une menace pour la biodiversité

Il s'agit donc des endroits les plus chauds de la planète, car il y a un lien entre température et oxygène dans l'eau. "La circulation de l'eau océanique, avec les courants que l'on appelle thermohalins, n'a pas lieu de la même façon, précise Françoise Gaill. Cela veut dire que l'oxygène ne va pas être distribuée dans toutes les couches de l'océan." Les conséquences sont très importantes : perte de biodiversité, menace croissante pour certains groupes d'espèces comme les thons, les marlins et les requins, etc.

Quand la température de l'eau augmente, l'oxygène ne se dissout plus.

Françoise Gaill, chercheuse au CNRS

à franceinfo

Le rapport pointe du doigt le réchauffement climatique, mais aussi l'agriculture intensive et l'activité humaine, qui rejette de grandes quantités d'azote dans (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi