Circuits courts, labels, marques... Comment s'assurer que nos achats rémunèrent correctement les agriculteurs ?

Camille Adaoust
·1 min de lecture

La "juste rémunération", combat des agriculteurs. En France, "la pauvreté est plus répandue chez les ménages agricoles que dans l’ensemble de la population active", note un rapport de l'Insee publié en décembre. En cause : un partage inéquitable des profits entre producteurs, industriels et distributeurs, ces deux derniers se livrant à une véritable guerre des prix au détriment des premiers, qui ne réussissent souvent pas à couvrir leurs frais de production, ni à se dégager un salaire.

Et tandis que la loi Egalim, promulguée en 2018, avait pour but de "payer le juste prix aux producteurs, pour leur permettre de vivre dignement de leur travail", ses résultats se font toujours attendre. La loi "a été détournée et foulée aux pieds par les industriels et les distributeurs", regrette auprès de franceinfo Olivier Mevel, maître de conférence en sciences de gestion à l'université de Bretagne occidentale et consultant dans les filières alimentaires.

A l'occasion de l'opération "Nous paysans" de France Télévisions qui débute mardi 23 février, franceinfo revient sur plusieurs leviers d'action afin de s'assurer d'une juste rémunération des producteurs. "Si le consommateur se préoccupe de savoir où va son argent, il doit savoir qu'il a un pouvoir énorme quand il fait ses courses", assure à franceinfo Denis Beauchamp, président de l'association d'agriculteurs FranceAgriTwittos. Suivez le guide.

Passer par les circuits courts

Pour s'assurer qu'une part raisonnable du gâteau reviendra (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi