"Les circonstances nous ont obligés à réagir, à bouger, et ça c'est chouette" : la fermeture des librairies donne des ailes et des idées aux acteurs de la chaîne du livre

Laurence Houot
·1 min de lecture

Lee confinement a mis un coup de frein à cet enchaînement d'événements qui constitue un moment clé de l'année pour les auteurs, les éditeurs, les libraires : la rentrée littéraire suivie par la saison des grands prix littéraires de l'automne, qui précède la période des fêtes. Salons littéraires, rencontres et dédicaces dans les librairies, toute cette vie qui accompagne en temps normal la sortie des livres à cette période de l'année a été stoppée dans sa course le 30 octobre avec l'annonce du second confinement.

De nombreuses personnalités du monde de la culture se sont mobilisées ces dernières semaines de manière spectaculaire pour regretter la fermeture des librairies, et défendre le livre, qu'ils considèrent comme un "bien essentiel".

Au delà des coups de gueules et des prises de position, de nombreux acteurs de la chaîne du livre ont retroussé les manches pour tenter de trouver des solutions concrètes pour entretenir le lien avec les lecteurs, soutenir les ventes auprès des librairies indépendantes et éviter que les achats de livres ne se concentrent sur les plate-formes comme Amazon.

Le métier de libraire "chamboulé"

"Nous avions un certain nombre de rencontres prévues pour cette rentrée avec (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi