Ciotti réfute tout cumul douteux d'emplois de son ex-épouse et se dit «bassement attaqué»

© Emmanuelle Pays

Le député LR Eric Ciotti, candidat à la présidence de son parti, s'est dit "bassement attaqué" mercredi après un article du Canard enchaîné révélant que son ex-épouse a cumulé plusieurs emplois à l'Assemblée, à Nice et au département.

Dans son édition de mercredi, le Canard enchainé affirme que l'ancienne épouse d'Éric Ciotti, Caroline Magne, a cumulé divers emplois auprès du député ou d'alliés politiques: attachée de presse de Christian Estrosi, elle est en 2007 devenue attachée parlementaire d'Éric Ciotti lorsqu'il a été élu à l'Assemblée, en plus d'un emploi au Conseil départemental des Alpes maritimes où elle "étend ses compétences" lorsque son époux en prend la présidence, en 2008.

L'article révèle aussi qu'elle est devenue directrice adjointe du maire de Nice avant d'intégrer l'équipe de pilotage de la communauté urbaine, exerçant ces responsabilités jusqu'en 2011. A l'Assemblée son contrat a pris fin en 2016 mais elle a également, entre 2014 et 2016, exercé des responsabilités dans la commune de La Colle-sur-Loup, et eu un emploi au diocèse de Nice entre 2012 et 2014, assure le Canard enchaîné.

"Dans les deux cas, le cumul d’activité n’a jamais dépassé 44h par semaine"

"Dans les deux cas, le cumul d’activité n’a jamais dépassé 44h par semaine", a répliqué Éric Ciotti dans un communiqué, en se disant "bassement attaqué" à la veille de l'élection pour la présidence de LR début décembre. Le député a expliqué avoir employé Caroline Magne comme collaboratrice parleme...


Lire la suite sur ParisMatch