Un cinquième vaccin anti-Covid autorisé par l’Union européenne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Union européenne a autorisé lundi le vaccin anti-Covid de l'américain Novavax. "Une addition bienvenue" à l'arsenal pour protéger les Européens, a salué la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

L'Union européenne a autorisé lundi l'utilisation du vaccin anti-Covid de l'américain Novavax, tandis que les avertissements se multiplient, aux Etats-Unis et en Europe, face à la progression du variant Omicron particulièrement contagieux. Le vaccin de la firme américaine devient ainsi le cinquième approuvé par la Commission européenne, qui a suivi l'avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Novavax utilise une technologie plus classique que celles employées pour les vaccins autorisés précédemment, ce qui pourrait selon la firme américaine réduire le scepticisme parmi les non-vaccinés. A l'instar de vaccins infantiles largement utilisés, il s'agit d'un vaccin dit "sous-unitaire", à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus.

"Une addition bienvenue"

"C'est une addition bienvenue à l'arsenal pour protéger les Européens. Puisse-t-il être un solide encouragement pour les non-vaccinés ou ceux qui n'ont pas fait leur rappel!", a salué la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

En revanche, Novavax a reconnu qu'elle "évaluait son vaccin contre le variant Omicron" et travaillait encore sur une version spécifique pour le combattre.

La Commission européenne avait déjà conclu un contrat avec Novavax pour l'achat anticipé de 200 millions de doses.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles