Une cinquantaine de personnalités françaises chantent «Barayé» pour soutenir le peuple iranien

© Collectif 50/50

L’artiste franco-iranienne Marjane Satrapi et le Collectif 50/50 ont réuni dans un clip 48 hommes et femmes autour de « Barayé », cette chanson devenue l’hymne du soulèvement en Iran.

Faire entendre la voix du peuple iranien à travers celles de personnalités et de citoyens français. C’est l’idée derrière le clip vidéo réalisé par l’artiste franco-iranienne Marjane Satrapi et diffusé sur les réseaux sociaux ce mercredi 2 novembre.

Quelques notes mélodieuses résonnent. « Pour danser dans la rue. Pour la peur d’un baiser. Pour ma sœur, la tienne, la nôtre. » Sur fond noir, casque sur les oreilles, les actrices Chiara Mastroiani, Camille Cottin, la chanteuse Yael Naim, ou encore le réalisateur Olivier Loustau prêtent leur voix pour interpréter tour à tour, en persan, le titre « Barayé » (« Pour »). « Il n’y a rien de plus touchant que quand les gens essaient de parler dans ta propre langue », souligne l’autrice de la bande dessinée Persepolis, elle-même arrivée en France en 1994. Le musicien Benjamin Biolay signe l’arrangement musical du titre « Barayé », devenue l’hymne à la liberté de tout un peuple.

Comme ce clip, «Barayé» est en quelque sorte une œuvre collective : c’est en agrégeant les tweets résumant les raisons de la colère des Iraniens sous le hashtag #Mahsa_Amini que Shervin Hajipur a écrit cette chanson. Quelques heures après sa diffusion sur Instagram le 27 septembre, la vidéo totalisait 40 millions de vues. Arrêté puis libéré quelques jours plus tard, le jeune homme est depuis réduit au silence et la vidéo a été supprimée de son compte.


Lire la suite sur RFI