Publicité

Une cinquantaine de morts dans des affrontements à la frontière entre les deux Soudan

Plus de 50 personnes ont été tuées et une soixantaine d’autres ont été blessées ce week-end lors d’affrontements dans la région d'Abyei, à la frontière entre la République du Soudan et le Soudan du Sud, a déclaré l’ONU lundi. Deux Casques bleus figurent parmi les victimes.

Nouvelles tensions entre les deux Soudan. Au moins 52 civils et deux Casques bleus ont été tués dans plusieurs attaques à caractère ethnique samedi et dimanche dans la région d'Abyei, zone pétrolifère frontalière contestée entre le Soudan et le Soudan du Sud, a déploré lundi 29 janvier l'ONU, qui a appelé au calme.

Abyei, théâtre régulier d'affrontements, est placée sous la protection de l'ONU depuis l'indépendance du Soudan du Sud, en 2011.

"Actuellement, selon les autorités locales, 52 civils ont perdu la vie, tandis que 64 autres seraient grièvement blessés", a déploré dans un communiqué la Force intérimaire des Nations unies (Fisnua), se disant "préoccupée par la poursuite des affrontements intercommunautaires".

Une enquête "rapide"

Deux Casques bleus, un Ghanéen et un Pakistanais, ont également été tués, selon la force onusienne, qui a "condamné fermement ces attaques contre les civils et les soldats de la paix, rappelant que les violences contre les Casques bleus peuvent constituer un crime de guerre au regard du droit international".

L'ONU a "réitéré son appel à une enquête rapide afin que les auteurs [de ces attaques] répondent de leurs actes".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Guerre au Soudan : pour le général Hemedti, des gains militaires doublés d'une offensive de charme
Guerre au Soudan : le nombre de déplacés dépasse les 7 millions
Darfour : enquête sur un massacre