Les cinq zones d’ombre de l’affaire Gabby Petito

·2 min de lecture

L’enquête sur la mort de Gabby Petito se poursuit, mais avec la découverte des restes humains de son fiancé Brian Laundrie, certaines questions pourraient demeurer à jamais sans réponse. Paris Match revient sur cinq zones d’ombre de l’affaire.

Quel jour a été tuée Gabby Petito ?

Le corps de Gabby Petito a été découvert le 19 septembre dans le Wyoming. C’est le 11, huit jours plus tôt, que ses parents avaient signalé sa disparition, après des jours à essayer de la contacter. Son fiancé, Brian Laundrie, est rentré chez lui le 1er septembre, sans elle, après plus de deux mois à voyager ensemble à travers les parcs nationaux américains. Il a dès son retour refusé de répondre aux questions sur sa compagne et s’est ensuite lui aussi volatilisé, avant d’être également retrouvé mort. L’autopsie a révélé que Gabby a été tuée par strangulation, probablement à mains nues. Au moment des résultats de l’autopsie, les autorités ont expliqué que la jeune femme de 22 ans avait été tuée trois à quatre semaines avant la découverte de son corps. Plus précisément, pour le médecin, le crime pourrait avoir été commis entre le 22 et le 29 août. L’on sait désormais que Brian a utilisé la carte bleue de sa fiancée, entre le 30 août et le 1er septembre, après la mort de Gabby. Des témoins ont en outre vu le couple, ensemble, le 27 août, dans un restaurant du Jackson, dans le Wyoming. Ce jour-là, Brian Laundrie semblait en colère et aurait même été agressif envers des serveuses. Le lendemain, la mère de Gabby a reçu un premier message étrange. «Peux-tu aider Stan, je n’arrête pas de recevoir des messages mais je loupe ses appels», a-t-elle écrit. La mère a expliqué que Stan était le prénom du grand-père de la jeune fille, mais qu’elle ne l’appelait jamais comme ça. Il s’agissait d’après elle d’un appel à l’aide de sa fille.

Pourquoi Gabby a-t-elle été tuée ?

Il n’a jamais été officiellement qualifié de suspect par la police, seulement inculpé pour fraude après l’utilisation de la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles