Les cinq vies de Bernard Tapie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bernard Tapie est mort dimanche matin à l’âge de 78 ans des suites d'un cancer de l'estomac, et avec le départ de ce fort-en-gueule, au sens propre comme au figuré, c’est un peu une page de l’histoire française récente qui se tourne. Car pendant plus de quatre décennies, "Nanard" a été présent partout. Sur les ondes, sur les écrans, dans les stades et sur la route… Sur les planches aussi, devant les micros, dans les salles de marchés et dans les prétoires. Sans oublier un passage remarqué sous les ors de la République.

En une vie, Bernard Tapie en a vécu plusieurs. Tantôt inarrêtable tornade, tantôt frêle esquif au bord du naufrage. Tantôt adulé, tantôt détesté, à chaque fois pour sa réussite insolente et pour son incroyable capacité à se relever après plusieurs coups durs. Son dernier combat face à la maladie était perdu d’avance. Reste l’incroyable parcours d’un homme hors-norme. 

L’homme d’affaires

Le sens des affaires, indéniable de Bernard Tapie, a été à l’origine de sa réussite, comme il a parfois été tout proche de causer sa perte. C’est en tout cas par ce biais que l’homme a acquis une notoriété certaine d’abord, la célébrité ensuite. D’abord vendeur de téléviseurs, il se spécialise dans la création d’entreprises, puis dans la reprise de sociétés en difficulté, voire en faillite. C’est dans cette dernière activité qu’il bâtit sa réputation, mais aussi une immense fortune. Sa méthode : racheter des entreprises pour un franc symbolique, les remettre sur les rails, parfo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles