Cinq talents à suivre au 77e Festival de Cannes

L'acteur américano-roumain Sebastian Stan, le 6 mai 2024 à New York (Angela WEISS)
L'acteur américano-roumain Sebastian Stan, le 6 mai 2024 à New York (Angela WEISS)

La 77e édition du Festival de Cannes (14-25 mai) va mettre à l'honneur de grands noms du cinéma mais, à côté des Meryl Streep, Francis Ford Coppola et Catherine Deneuve, de nouveaux artistes devraient faire parler d'eux.

- Sebastian Stan -

Son nom sera bientôt sur toutes les lèvres: à 41 ans, Sebastian Stan se glisse dans la peau de Donald Trump, période magnat de l'immobilier bien avant celle de président américain dans "The Apprentice", en lice pour la Palme d'or.

L'acteur d'origine roumaine était jusqu'ici connu des fans de Marvel, grâce à son rôle récurrent dans "Captain America".

Preuve de son éclectisme et de son goût pour la transformation, il a été à l'écran Tommy Lee dans une série sur ses amours avec Pamela Anderson et a été récompensé à la dernière Berlinale pour "A different man", où il jouait... un homme défiguré.

- Karla Sofía Gascón -

Dans "Emilia Perez", film en compétition, elle joue aux côtés de Selena Gomez et Zoe Saldaña, mais c'est elle la star.

Sous la direction de Jacques Audiard, le réalisateur d'"Un Prophète", l'Espagnole Karla Sofía Gascón incarne un chef de cartel mexicain qui défie les frontières de l’identité pour devenir la femme qu’elle a toujours su être.

Un projet enthousiasmant mélangeant comédie musicale et narcotrafic. Et un rôle en or pour l'actrice transgenre de 52 ans, abonnée jusqu'ici aux telenovelas et aux productions mexicaines.

- Barry Keoghan -

Visage de bad boy et performances sur le fil: à 31 ans, Barry Keoghan est la star montante irlandaise, attendu à Cannes dans "Bird" en gangster tatoué.

Fin 2023, il a perturbé plus d'un spectateur dans "Saltburn", satire sociale où il joue rien de moins qu'un psychopathe.

Déficient mental dans "Les Banshees d'Inisherin", l'acteur qui, enfant, a été balloté de foyer en foyer, a déjà tourné sous la direction de Yorgos Lanthimos ("La mise à mort du cerf sacré") et Christopher Nolan ("Dunkerque"). Il est également le Joker chez Matt Reeves, rôle qu'il va bientôt reprendre.

- Anya Taylor-Joy -

On l'a connue rousse et joueuse d'échecs tourmentée dans "Le jeu de la dame", série à succès de Netflix pendant le confinement.

Avant ce rôle qui lui a valu un Golden Globe et les faveurs de la maison Dior, Anya Taylor-Joy, 28 ans, s'est fait remarquer dans des films fantastiques comme "The Witch" ou à costumes comme "Emma".

C'est au volant de bolides et cheveux au vent qu'on la retrouve dans "Furiosa" (présenté hors compétition le 15 mai), cinquième épisode de la saga Max Max, où elle reprend le rôle tenu précedement par Charlize Theron dans "Fury Road" (2015).

- Agathe Riedinger -

Sera-t-elle la nouvelle Justine Triet ? Agathe Riedinger est l'une des quatre réalisatrices en compétition cette année et la seule à présenter un premier film.

La Française s'est fait connaître par ses courts-métrages dont "J'attends Jupiter", sur la télé-réalité, thème qu'elle réexplore dans "Diamant brut", en lice pour la Palme d'or, donc.

Dans le film, on suit une jeune fille obsédée par l’idée de devenir quelqu’un. Le destin lui sourit enfin quand elle réussit à passer un casting pour "La Villa".

may/mch/tes