Cinq soldats tués au Nigeria dans une attaque de Boko Haram

Un véhicule militaire traverse la route Konduga-Bama dans l'état de Borno, au Nigeria. Cinq soldats nigérians et plus de quinze combattants de Boko Haram ont été tués dans une attaque du groupe islamiste sur une base de l'armée dans le nord-est du Nigeria. /Photo d'archives/REUTERS/Afolabi Sotunde (Reuters)

MAIDUGURI, Nigeria (Reuters) - Cinq soldats nigérians et plus de quinze combattants de Boko Haram ont été tués dans une attaque du groupe islamiste sur une base de l'armée dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris dimanche de source militaire. Boko Haram a attaqué une brigade de l'armée à Buni Yadi, dans l'Etat de Yobe samedi soir, a confirmé par message téléphonique un porte-parole de l'armée, sans fournir de bilan. "Cinq soldats ont perdu la vie dans l'attaque, bien que plus de 15 Boko Haram aient été tués par nos troupes", a rapporté une source militaire. Plusieurs explosions ont en outre été entendues dimanche à Maiduguri, le chef-lieu de l'Etat de Borno, où Boko Haram a lancé son insurrection armée il y a sept ans. Début 2015, le groupe islamiste contrôlait un territoire de la taille de la Belgique mais il a depuis été repoussé par l'armée nigériane et ses alliés dans la forêt de Sambisa, dans le nord-est du Nigeria. (Lanre Ola et Ahmed Kingimi; Julie Carriat pour le service français)