"De cinq par semaine à cinq par jour", le quotidien bouleversé d'un cimetière tahitien

"On est passé de cinq par semaine à cinq par jour": avec l'explosion de l'épidémie de Covid qui a touché la Polynésie en août, Uranie, le cimetière communal de Papeete est confronté à une importante augmentation des enterrements.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles