Ces cinq races de chiens existaient déjà il y a 11.000 ans !

Éléonore Solé, Rédactrice scientifique
·1 min de lecture

S'il est de notoriété publique que le chien descend du loup, les scientifiques ne savent dire avec précision de quand date la domestication du chien. Elle remonterait a minima à 28.500 ans selon une étude. Entre les premiers événements de domestication et les 353 races canines officiellement reconnues par la Fédération cynologique internationale – l'organisme répertoriant les races de chien dans le monde –, plusieurs milliers d'années se sont donc écoulés. Cette période reste bien mystérieuse pour les chercheurs.

Pour l'éclaircir, une équipe internationale de chercheurs a séquencé 27 génomes de chiens anciens. « Les échantillons de chiens ont été recueillis dans des musées et d'autres collections du monde entier, précise Anna Linderhom, coautrice de l'étude parue dans Science. Comme nous ne savons pas quand et où les chiens ont été domestiqués, nous avons collecté la plupart des chiens connus de l'ancien monde, en remontant le plus loin possible dans le temps et en utilisant l'ADN de chien qui a été le mieux préservé. »

Ces analyses génétiques tendent à montrer qu'environ 11.000 ans avant notre ère, au moins cinq lignées de chiens étaient apparues. Cinq races de chiens déjà distinctes. Les données récoltées par ces scientifiques apportent une autre information : les chiens domestiques proviendraient d'une seule population de loups, aujourd'hui disparue – bien que la zone géographie où vivaient ces loups demeure floue.

D'après cette étude, les chiens domestiques seraient issus d'une seule population de loups. Cette conclusion devra être confirmée par des études ultérieures. © Rainer Fuhrmann, Adobe Stock
D'après cette étude, les chiens domestiques seraient issus d'une seule population de loups. Cette conclusion devra être confirmée par des études ultérieures. © Rainer Fuhrmann, Adobe Stock

Une évolution patte dans la main

Selon ces chercheurs, l'histoire de ces cinq lignées de chiens aurait suivi celle des humains « reflétant probablement la façon dont les chiens ont migré aux côtés des groupes humains ». Anna Linderhom ajoute « nous voyons [ces migrations mutuelles] se produire lorsque l'agriculture a été introduite en Europe et dans d'autres régions...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura