Cinq questions sur le projet de rachat de Carrefour par le géant canadien Couche-Tard

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Carrefour pourrait-il passer sous pavillon étranger ? Le Canadien Couche-Tard, groupe de distribution alimentaire et de carburants a "récemment soumis à Carrefour une lettre d'intention non engageante en vue d'un rapprochement amical", selon un communiqué publié mercredi 13 janvier. Le groupe a proposé un prix de 20 euros par action, ce qui valoriserait le distributeur français à plus de 16 milliards d'euros, et ce sans compter une dette de plusieurs milliards d'euros que devrait également reprendre le groupe canadien.

Toutefois, le projet, encore à l'étape des négociations, ne plaît pas à certains membres du gouvernement français. Franceinfo fait le point sur les questions posées par ce dossier.

1Qui est ce groupe canadien Couche-Tard ?

Le groupe de distribution alimentaire et de carburants né au Québec en 1980. Couche-Tard est spécialisé dans ce qu'on appelle au Québec les "dépanneurs", supérettes ouvertes jusqu'à très tard, parfois adossées à des stations-service. On peut y trouver de l'essence, des produits alimentaires, des journaux ou encore des cigarettes.

Le groupe, qui compte plus de 130 000 employés dans le monde (contre 320 000 pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi