Cinq questions pour mieux protéger sa peau en été

·2 min de lecture

Si la lumière naturelle est essentielle à notre organisme, trop s'exposer au soleil accélère le vieillissement cutané et augmente le risque de certaines maladies.

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir - La Recherche n°893 daté juillet et août 2021.

1) Peau et soleil, quelles sont les interactions ?

Le soleil n'est pas un ennemi : il est même essentiel à notre santé. Grâce à lui, notre organisme synthétise de la vitamine D, indispensable au bon fonctionnement de notre système immunitaire, de nos muscles et notre squelette. Il synchronise aussi notre horloge biologique. Mais certains rayons peuvent avoir des effets néfastes. Les ultraviolets de type UVA pénètrent facilement le derme où ils activent la mélanine provoquant ainsi un bronzage rapide mais de courte durée. Le problème, c'est qu'ils accélèrent aussi le vieillissement de la peau et augmentent le risque de cancers cutanés. Quant aux UVB, filtrés par les nuages ou une vitre, ils pénètrent peu l'épiderme mais le brûlent facilement : ce sont eux les responsables des coups de soleil. Les risques liés au soleil dépendent de la durée d'exposition et de l'angle d'incidence des rayons : plus l'astre est haut dans le ciel, et plus la quantité de rayons UV reçue par la peau est importante. C'est pourquoi il faut éviter de s'exposer entre 12 h et 16 h (heure d'été en France métropolitaine). Par ailleurs, plus on a la peau, les yeux et les cheveux clairs, et plus il faut être prudent et opter pour une crème solaire avec un indice élevé.

2) Pourquoi les UVA accélèrent-ils le vieillissement cutané ?

Les UVA altèrent les fibres de collagène et d'élastine présentes dans la peau et favorisent ainsi la formation de rides et ridules. Des taches pigmentées peuvent aussi apparaître de façon permanente sur les zones les plus exposées (visage, mains, bras, décolleté). Mais nous ne sommes pas tous égaux face au vieillissement cutané : des facteurs génétiques peuvent influencer notre susceptibilité ainsi que certaines habitudes de vie (la consommation de tabac principalement). Certaines pratiques esthétiques, comme des injections de toxine botulique ou d'acide hyaluronique, peuven[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles