Cinq questions sur l'"herbe du diable", la plante soupçonnée d'avoir contaminé des kilos de haricots verts

Marion Bothorel
Des lots de haricots verts vendus par Leclerc et Carrefour ont été rappelés, depuis vendredi. La cause ? Une suspicion de contamination par une plante toxique, le datura, aussi appelée "herbe du diable".

Son nom est déjà peu rassurant et elle est effectivement très toxique. L'herbe du diable, aussi appelée "herbe aux sorciers" ou "herbe des magiciens", est soupçonnée d'avoir contaminé des lots entiers de haricots verts, vendus par des distributeurs français. Franceinfo revient en cinq questions sur ce rappel.

1C'est quoi, cette "herbe du diable", et quels sont ses effets ?

De son vrai nom, le datura stramonium est une plante herbacée, qui pousse au bord des chemins et dans les parcelles agricoles, à la fois dans les grandes cultures (de maïs et de sarrasin) et dans les parcelles dédiées au maraîchage.

Le datura contient naturellement de très fortes teneurs d'alcaloïdes toxiques. Les alcaloïdes sont des substances organiques végétales qui peuvent être utilisées, lorsqu'elles ne sont pas toxiques, pour leurs propriétés thérapeutiques : par exemple en pharmacologie avec la morphine, la nicotine et la caféine. La cocaïne appartient aussi à la famille des alcaloïdes.

Les substances végétales contenues dans le datura peuvent agir sur le système nerveux central, provoquant de l'excitation, des hallucinations et une sensation de désorientation. Elles peuvent aussi avoir des effets sur la vision et sur le cœur, avec un risque de tachycardie.

D'autres risques sont mentionnés sur le site du ministère de l'Agriculture : "sécheresse de la bouche, pupilles dilatées, troubles de la vue, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi