Cinq questions sur la baisse du taux du Livret A à 0,5%

franceinfo

Huit Français sur dix disposent d'un Livret A. Mais ce compte d'épargne fait grise mine. Son taux de rémunération, fixé actuellement à 0,75%, sera revu à la baisse dès le 1er février, a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, mercredi 15 janvier. Il s'établira à 0,5%, son plus bas historique depuis sa création il y a deux siècles (1818). Franceinfo revient sur cinq questions pas si bêtes autour de cette décision.

1Pourquoi le taux du Livret A a-t-il encore baissé ?

C'est une conséquence de la nouvelle formule de calcul du taux du Livret A. Comme l'a expliqué franceinfo, dans l'ancienne formule instaurée en 2004, la rémunération dépendait du niveau de l'inflation, c'est-à-dire de la hausse des prix, du mois précédent. Le taux ne pouvait descendre en dessous d'un seuil plancher : au moins 0,25% au-dessus du niveau de l'inflation.

Depuis août 2017, la méthode a changé. L'inflation n'est plus prise en compte sur un mois mais sur les six derniers mois. Surtout, en cas de circonstances économiques exceptionnelles, la rémunération du Livret A peut être alignée sur le niveau moyen de la hausse des prix.

"Ce chiffre [de 0,5%] tient compte des taux d'intérêt bas et du niveau de l'inflation", défend le ministre de l'Economie dans un entretien au Parisien, soulignant avoir suivi les recommandations du gouverneur de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi