Cinq personnes soupçonnées d’avoir participé à l’agression particulièrement violente et considérée comme raciste d’un jeune réfugié dans le sud de Londres ont été inculpées lundi,

Libération.fr

a annoncé la police. L’attaque, qui s’est déroulée vendredi soir, a suscité des réactions horrifiées au Royaume-Uni en raison de sa violence et de son caractère raciste. La jeune victime, un réfugié kurde d’Iran âgé de 17 ans, a été rouée de coups après avoir été pourchassée par une vingtaine de personnes, selon Scotland Yard. Hospitalisé dans un état grave, il souffre d’un traumatisme crânien et d’un caillot de sang au cerveau, mais «ses jours ne sont pas en danger», a ajouté la police. Selon les premiers éléments de l’enquête, il apparaît que les suspects ont demandé au jeune homme d’où il venait et que, lorsqu’ils ont compris qu’il était demandeur d’asile, ils l’ont tabassé. Les cinq personnes interpellées comparaîtront vendredi devant un tribunal.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dénonce des irrégularités lors des législatives en Arménie
Europe Le chômage au plus bas depuis près de huit ans
Un portrait de Mao par Warhol vendu 12,7 millions de dollars
Irlande du Nord Reprise des discussions entre unionistes et républicains
Corée du Nord : Trump prêt à jouer solo

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages