Cinq femmes arrêtées par la DGSI à Béziers : ce que l'on sait

·1 min de lecture

Cinq femmes arrêtées. Dans la nuit de samedi à dimanche, cinq femmes de la même famille ont été arrêtées à Béziers, dans l'Hérault, par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). L'une des personnes arrêtées est soupçonnée d'avoir voulu commettre une action violente, visant notamment des églises à Montpellier. Une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet national antiterroriste pour "association de malfaiteurs terroriste". Selon Le Point, qui a révélé l'information en premier lieu, les interpellations ont eu lieu dans le quartier de la Dévèze.

Une personne soupçonnée. La jeune femme suspectée d'avoir voulu commettre une action violente est âgée de 18 ans, selon Le Parisien. Les autres femmes arrêtées sont sa mère et ses trois soeurs, dont une mineure de 15 ans, présentes au moment de l'interpellation. De nationalité française, les cinq femmes sont inconnues des services de police. Une source locale révèle cependant au Point qu'elles étaient connues pour être radicalisées. Certaines avaient notamment visionné des vidéos de Daech.

Du matériel et un sabre retrouvé. Aucune arme à feu n'a été retrouvée dans l'appartement mais du matériel pouvant être utilisé pour fabriquer des explosifs a été découvert. Cependant, certains des produits chimiques trouvés sont accessibles en vente libre et peuvent également être utilisés à des fins ménagères, a souligné une source proche de l'enquête au Point. Un sabre et des documents en lien avec l'Etat islamique ont égaleme...


Lire la suite sur LeJDD