Cinq discours qui ont marqué les Golden Globes 2020

(Photo by David Crotty/Patrick McMullan via Getty Images)

La politique était l'invitée surprise des Golden Globes 2020, ce dimanche 5 janvier. En recevant leur prix ou en montant sur scène pour les remettre, les stars ont profité de cette plateforme pour délivrer des discours poignants, émouvants et engagés. De la situation de l'Australie à l'attitude de Donald Trump en passant par les violences faites aux femmes, de nombreux sujets d'actualité ont été évoqués. 

"Ne parlez pas de politique. La plupart d'entre vous a passé moins de temps à l'école que Greta Thunberg. Prenez votre prix, remerciez votre agent, votre dieu et dégagez." Voilà ce qu'avait demandé Ricky Gervais, l'irrévérencieux animateur des Golden Globes, aux futurs primés de la soirée. Son discours d'ouverture a faire lever les yeux au ciel à plus d'une personne présente dans l'assemblée, et le moins que l'on puisse dire, c'est que rares sont les personnes à l'avoir écouté. Bien au contraire ! L'édition 2020 des Golden Globes était particulièrement politisée, et les personnalités invitées ont évoqué de nombreux sujets d'actualité. 

Un discours censuré pour Joaquin Phoenix 

Sans grande surprise, Joaquin Phoenix a remporté le Golden Globes du meilleur acteur dans un film dramatique pour son rôle dans Joker. L'acteur a profité de l'occasion pour rappeler l'importance du vote, mais aussi de la lutte en faveur de la planète : "C'est vraiment bien que plein de gens viennent et envoient tous leur soutien, mais nous devons faire plus que cela, non ? (...) C'est formidable de voter, mais parfois nous devons prendre nos responsabilités et faire des sacrifices et des changements dans nos vies." Seul problème : plusieurs passages de sa prise de parole ont été "bipés". Joaquin Phoenix s'est en effet laissé emporté et a prononcé plusieurs grossièretés, qui ne sont pas tolérées par NBC, la chaîne qui diffusait la cérémonie. 

Le discours poignant de Michelle Williams sur les droits des femmes

C'est avec les larmes aux yeux que Michelle Williams a reçu le prix de la meilleure actrice dans une mini-série pour son rôle dans Fosse/Verdon. La comédienne a profité de son discours d'acceptation pour évoquer les droits des femmes, et en particulier le droit à l'avortement, remis en cause dans de nombreuses zones des Etats-Unis. "Je suis reconnaissante que mes choix soient reconnus et de vivre à une époque où le choix existe, et est possible parce qu'en tant que femme et fille, il peut arriver des choses à nos corps qui ne relèvent pas de notre choix." Michelle Williams l'affirme en effet : elle n'en serait pas là aujourd'hui si elle n'avait pas pu interrompre une grossesse non-désirée il y a quelques années. L'actrice a tenu à le rappeler dans un message lourd de sens : "Quand viendra l’heure de voter, je vous en prie, votez en fonction de vos intérêts. C’est ce que les hommes ont fait depuis tant d'années et c’est pour ça que le monde leur ressemble tellement. Nous sommes l’électorat le plus important du pays dans ce pays. Faisons en sorte qu’il nous ressemble un peu plus.

Les mots doux de Tom Hanks pour sa femme et sa famille 

L'émotion était présente dans la salle toute entière lors du discours de Tom Hanks, qui a reçu un prix pour récompenser l'ensemble de sa carrière. L'acteur a rendu hommage à de nombreuses personnes, mais c'est avec la gorge serrée qu'il a remercié sa femme et sa famille de l'avoir soutenu tout au long de sa vie et de sa carrière : "Un homme est béni quand il a une famille comme celle-ci devant lui et une femme fantastique à tous les égards, qui m'a appris ce qu'est l'amour et 5 enfants qui sont plus sages que leur papa. Je ne peux vous dire à quel point ce que votre amour représente pour moi.

Le magnifique hommage de Kate McKinnon à Ellen DeGeneres 

Ellen DeGeneres a reçu le prix Carol Burnett à l'occasion des Golden Globes. Ce prix récompense les personnalités dont la carrière a eu un véritable impact dans le monde. Le trophée lui a été remis par Kate McKinnon, qui a profité de cette occasion pour remercier l'animatrice de la visibilité qu'elle donne à la communauté LGBTQ+, et pour rappeler l'importance de la représentation de cette communauté au cinéma et à la télévision : "En 1997, lorsque la sitcom d’Ellen était au sommet de sa popularité, j’étais dans le sous-sol de ma mère en train de soulever des poids devant le miroir et de penser: "Suis-je … gay ?" Et je l’étais. Et je le suis toujours. Mais c’est une chose très effrayante de se connaître soudainement. Et la seule chose qui la rendait moins effrayante, c’était de voir Ellen à la télévision." Pour elle : "Les attitudes changent, mais seulement parce que des gens courageux comme Ellen sautent dans le feu pour les faire changer.

L'Australie, au coeur de tous les esprits 

Plusieurs personnalités ont rappelé l'importance de se mobiliser pour défendre l'Australie, ravagée par les flammes depuis plusieurs semaines, surtout que 500 millions d'animaux y ont d'ores et déjà trouvé la mort. D'origine néo-zélandaise, Russel Crowe n'était pas présent pour recevoir son prix, mais a tenu à faire passer un message important, lu par Jennifer Aniston : "Ne vous méprenez pas, la tragédie en cours est liée au changement climatique. Nous devons agir sur une base scientifique, déplacer notre force d’action globale vers l’énergie renouvelable et respecter notre planète en tant qu’endroit unique et incroyable. De sorte que nous puissions avoir un futur.

A LIRE AUSSI

Golden Globes 2020 : les plus beaux looks sur le tapis rouge

Horaires de diffusion, nominés, menu vegan... Tout ce qu'il faut savoir sur les Golden Globes 2020

Quentin Tarantino et "1917" grands vainqueurs aux Golden Globes