Cinq clés pour comprendre l’élection présidentielle en Côte d'Ivoire

franceinfo Afrique
·1 min de lecture

Les Ivoiriens sont appelés aux urnes pour le premier tour de la présidentielle, le 31 octobre 2020, dans un climat tendu. La crise préélectorale que connaît la Côte d'Ivoire s'est cristallisée autour de la volonté de l'actuel président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat. Depuis août, au moins une trentaine de personnes ont perdu la vie en marge de manifestations contre cette candidature et durant des affronterments intercommunautaires. Le deuxième tour est prévu le dernier samedi du mois de novembre dans un pays de nouveau politiquement fragilisé, alors que ses perspectives économiques laissent optimistes.

Une économie florissante qui n'endigue pas la pauvreté

La Côte d’Ivoire est l'une des plus importantes économies de l'Afrique de l'Ouest. Elle est membre de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) qui rassemble huit pays dont le franc CFA est la monnaie commune, et qui forment une union monétaire avec la France (le CFA dispose ainsi d'une parité fixe avec l'euro). Selon le Trésor français, la Côte d'Ivoire représente ainsi "plus du tiers du PIB" de l'organisation sous-régionale estimée à plus de 59 milliards de dollars (environ 50 milliars d'euros) en 2019. Le pays est le premier producteur et exportateur de fèves de cacao.

Depuis 2012, le pays connaît "une progression moyenne de 8% (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi